La Cardiomyopathie Hypertrophique

La Cardiomyopathie Hypertrophique Féline (CMH)


Que sont les cardiomyopathies?
Le terme de cardiomyopathie décrit toutes les affections de la musculature du myocarde (ou muscle cardiaque).

La cardiomyopathie dilatée (CMD) a été pendant longtemps la cardiomyopathie la plus fréquente, suivi par la cardiomyopathie hypertrophique (CMH). La découverte en 1987 de Pion P.D. a bouleversé la cardiologie féline. La CMD, considérée jusque là comme une forme idiopathique, est en fait due, dans une grande partie des cas, à une carence alimentaire en taurine. La supplémentation de l’alimentation en cet acide aminé a fait reculer la CMD au second plan des affections cardiaques laissant la place aux CMH.

Une cardiomyopathie dilatée (CMD) est l’exemple type de dysfonction systolique. Elle est caractérisée par une dilatation d’un ou des deux ventricules, associée à un défaut de contractilité. La dilatation des ventricules diminue de façon significative la capacité du muscle cardiaque à assurer sa fonction de "pompe", conduisant ainsi à l'insuffisance cardiaque, couplé à un risque de mort subite, quel que soit le stade de la maladie.
La cardiomyopathie hypertrophique (CMH) se traduit par un épaississement progressif des parois du coeur, ce qui rend le pompage du sang plus difficile. Elle se caractérise par une hypertrophie concentrique de la paroi du ventricule gauche. Secondairement, cette hypertrophie est souvent associée à une dilatation cavitaire, atriale gauche.
L’une des formes de cette maladie provoque le gonflement de la paroi qui sépare les cavités inférieures du cœur (le septum) à un point tel qu’elle bloque le passage du sang.


Cardiomyopathie hypertrophique
extrait de la fiche GENINDEXE
sur la CMH chez le Maine coon


  Dossier complet sur les cardiomyopathies félines: prévention, diagnostic et traitement...  

cliquez sur l'image pour accéder au dossier

les cardiomyopathies félines


Les causes des cardiomyopathies

Une origine héréditaire de CMH a bien été mise en évidence chez les races Maine coon et Ragdoll, aucun caractère héréditaire de la maladie n'a été identifié dans d'autres races.
L'origine génétique (mise en évidence uniquement chez certaines races) ne suffit malheureusement pas à expliquer l'ensemble des problèmes cliniques. Des facteurs externes tels que l'influence du milieu sont probablement sous-estimés.
Une mauvaise alimentation, les toxines et certaines affections (hypertension artérielle, hyperthyroïdie) peuvent également conduire à une CMH.

La cardiomyopathie hypertrophique chez le chat est à l'heure actuelle encore un grand mystère. Les causes possibles sont très variées et le déterminisme génétique de cette pathologie chez le chat est intéressant pour documenter une pathologie tout à fait similaire chez l'homme puisqu'il existe une très grande conservation chromosomique entre le chat et l'homme et que de nombreuses maladies humaines se retrouvent chez le chat.


Pour en savoir plus sur les cardiomyopathies félines, téléchargez la thèse vétérinaire de Marianne Rouby: "Les Cardiomyopathies félines"


Comment se passe une échographie cardiaque?

Pour information le tarif demandé par le vétérinaire pour une échographie cardiaque et une prise de la tension artérielle (doppler) est d'environ 95€

L'échographie cardiaque est une technique d'imagerie médicale pour visualiser les différentes parties du coeur parfois en 3D et les voir fonctionner en temps réel. Elle permet d'appréhender la structure du coeur : épaisseur et taille des parois, des oreillettes, des ventricules, des valvules et parfois d'une partie des coronaires.

Comment se déroule une échographie du cœur ?

Il n'est pas nécessaire de laisser l'animal à jeun pour pratiquer une échographie cardiaque. L'examen se déroule en présence du propriétaire de l'animal. L'animal n'est pas anesthésié, il reste sur les 4 pattes pendant l'examen et le vétérinaire rase simplement une petite zone sous ses deux pattes avant. L'examen dure environ une vingtaine de minutes; pour la totalité du rendez-vous comptez une demi-heure.
La paroi thoracique est enduite d'un gel conducteur hydrosoluble. La sonde est placée face au cœur selon différents angles. Le médecin déplace cette sonde sur le thorax afin de repérer les différentes structures à analyser.
A l'échographie s'ajoute le doppler qui permet de mesurer la vitesse du débit sanguin et la pression sanguine. L'examen Doppler est intégré à l'examen échographique du cœur.
À l'issue de l'examen un compte rendu vous est remis.

  Quelques éleveurs de norvégien pratiquent des échographies cardiaques (ou rénales) sur leurs reproducteurs. Ces examens médicaux ponctuels n'apportent aucune garantie sur l'état de santé ultérieur des chats ou des chatons issus de ces élevages. Ne vous laissez pas abuser ....


Les limites de l'échographie cardiaque

L'échocardiographie est une technique non invasive, d'une totale innocuité qui permet non seulement une étude morphologique du coeur, mais également une étude fonctionnelle. L'amélioration de cette technique au cours des dernières années en fait un outil incontournable dans le diagnostic des pathologies cardiaques.

Cependant, comme pour toute technique de mesure il existe des variations des valeurs obtenues. Bien que chez le chat il y ait peu de différences morphologiques entre les individus et entre les races, de nombreux facteurs biologiques ou environnementaux sont à même de modifier les valeurs obtenues. Lors d'une échocardiographie les résultats relevés doivent être comparés aux valeurs usuelles, et des différences significatives peuvent être interprétées comme des anomalies causées par une pathologie.

L'anesthésie ou la sédation de l'animal sont à éviter car elles modifient les paramètres cardiaques.

Ces variations peuvent être dues à l'animal ou aux conditions de réalisation de l'examen, mais aussi à la variabilité de la technique utilisée, à ses propriétés métrologiques.
Les données disponibles chez le chat sont insuffisantes et il paraît raisonnable de ne pas tirer de conclusion hâtive sur l'interprétation des données recueillies.


Pour en savoir plus sur la fiabilité de l'échographie cardiaque chez le chat, téléchargez la thèse vétérinaire de Fabienne Muller
"la Variabilité de l'échocardiographie chez le chat à l'E.N.V.T."


Images de cardiomyopathie hypertrophique chez le chat

cliquez sur la vignette pour voir le document

Images de cardiomyopathie hypertrophique chez le chat


  Les signes cliniques d'une cardiomyopathie hypertrophique

Les signes cliniques d'une CMH sont ceux d’une insuffisance cardiaque. Ils sont peu spécifiques et d’intensité très variable. L’examen clinique peut être déconcertant, et tout particulièrement l’auscultation cardiaque. Chez certains chats, aucune anomalie n’est décelable. Pour d’autres, certaines modifications peuvent être entendues (souffle, trouble du rythme, galop cardiaque, …). Contrairement au chien, le chat insuffisant cardiaque ne présente que très exceptionnellement de la toux. Dans le cas de troubles respiratoires, le vétérinaire peut pratiquer une radiographie du thorax qui pourra mettre en évidence un épanchement pleural ou la présence d'oedème pulmonaire.

Un nombre non négligeable de chats atteints d’une CMH majeure peuvent pendant longtemps ne présenter aucun symptôme et aucune modification lors d’une auscultation. Ils constituent donc un véritable piège pour le propriétaire, le vétérinaire et le chat. Ce sont en effet des candidats à un « accident cardiaque » tout aussi brutal qu’imprévisible à l’occasion, par exemple, d’une anesthésie pour une intervention aussi banale qu’un détartrage.
Dans les formes d’évolution plus progressive, les signes d’appel peuvent être de la fatigue, une perte d’appétit, un abattement.

Lors de décompensation brutale, ce sont souvent des troubles respiratoires qui alertent le propriétaire. Les CMH peuvent aussi être responsables de thromboembolie, se manifestant en particulier par une « paralysie » brutale et douloureuse, le plus souvent au niveau des pattes arrières.



Les marqueurs biologiques en cardiologie

Nouveaux critères d'interprétation pour les tests Cardiopet® ProBNP félin.

L’évaluation traditionnelle de la fonction cardiaque fait appel à l’électrocardiographie, à la radiographie et à l’échocardiographie, examens pas nécessairement disponibles dans toutes les structures vétérinaires. Ces dix dernières années, les marqueurs biologiques cardiaques (ou bio-marqueurs cardiaques) ont pris une place au premier rang dans le diagnostic et le suivi des cardiopathies chez l’homme.

NTproBNP est très utile dans la détection de la présence de maladie cardiaque chez les chats qui ne présentent aucun signe clinique manifeste.

Les marqueurs biologiques en cardiologie vétérinaire:
Il s'agit d'une nouvelle méthode diagnostique très intéressante qui a pris une grande importance en médecine humaine et commence seulement à être reconnue en cardiologie vétérinaire.
Si un certain nombre de biomarqueurs cardiaques ont été utilisés pour déterminer l’état myocardique d’un patient, seuls deux sont disponibles en médecine vétérinaire:le NT-proBNP et la troponine I.
le test Cardiopet proBNP

Le laboratoire IDEXX a mis en place le "Test Cardiopet proBNP Test"   Fiche technique
Grâce à un simple prélèvement sanguin, le test Cardiopet proBNP peut fournir davantage d'informations sur la santé cardiaque des chiens et des chats. Ce test permet de décelez des maladies cachées chez les chats.... Lire la suite

cliquez sur la vignette pour plus d'info





La recherche sur la CMH

Des recherches sont en cours aux USA depuis plusieurs années. L'équipe du Dr Meurs n'a pas identifié de mutation causale dans les gènes classiquement impliqués dans ce type de maladie, ils poursuivent les recherches....

  Lire le projet de recherche mis en place depuis 2005 sur la HCM chez le Norvégien aux USA.   (version française)

  Depuis 2011 une étude est menée en Suède afin de récolter des échantillons de sang de chats norvégiens.

            Les chercheurs ont besoin des échantillons de sang de:
  • chats norvégiens échographiés HCM normal est agé d'au moins 6 ans
  • chats norvégiens échographiés HCM positif quelque soit l'âge

Article paru dans la revue "L'Essentiel"



Recommandations émises par le L.O.O.F en 2012 concernant la Cardiomyopathie Hypertrophique Féline



copyright ©www.norvegien.com contact

eXTReMe Tracker