Le club de race NORVEGIEN.COM reconnu par le LOOF a été créé pour mettre en valeur le chat norvegien et l'elevage du chat norvegien

l'insuffisance rénale chronique IRC chez le chat
L’insuffisance rénale chronique (IRC)

Documents à télécharger pour plus d'infos sur l'IRC

Qu'est ce que l'insuffisance rénale chronique?

On parle d'Insuffisance Rénale Chronique (IRC) quand les cellules du ou des reins se détruisent progressivement et de façon irréversible, lorsque le rein est incapable d’éliminer les toxines.

L’insuffisance rénale est une affection régulièrement rencontré chez le chat vieillissant. Suite à un phénomène de dégénérescence des structures constitutives du rein, la fonction de cette organe s’en trouve amoindrit. Les conséquences directe de la diminution de la fonction rénale sont entre autre une augmentation des toxiques sanguins éliminés par les reins comme l’urée, une perte de protéines plasmatiques pouvant conduire à des défaut de coagulation et une fonte musculaire, un remodelage de l’hémodynamique globale notamment par stimulation de la sphère cardiocirculatoire.

L’insuffisance rénale chronique est une maladie grave qui entraîne une détérioration graduelle et irréversible de la capacité des reins à filtrer le sang et à excréter certaines hormones. Les produits du métabolisme et l’eau en excès passent de moins en moins dans l’urine et s’accumulent dans le flux sanguin. Lorsque les deux reins ne fonctionnent plus correctement, l'organisme est petit à petit empoisonné par les déchets qui ne sont plus éliminés.
L'insuffisance rénale est dite chronique lorsque cette perte de fonction est progressive, et que les lésions présentes dans les reins ont un caractère irréversible. Dans bien des cas, elle progresse graduellement, sur un grand nombre d’années.

Les chats touchés peuvent rester en bonne santé apparente avec des reins fonctionnant à seulement 10 à 20 % de leur capacité normale. Ce n’est qu’à un stade très avancé que l’insuffisance rénale provoque certains symptômes.


Comment fonctionnent les reins ?
Les reins sont des filtres d'épuration du sang.
Ils ont comme fonction essentielle de retirer du sang l’excès de liquide et les déchets du métabolisme. Les reins reçoivent le sang par les artères rénales qui transportent le sang oxygéné provenant du coeur. En pénétrant dans les reins, le sang circule dans des vaisseaux de plus en plus petits qui aboutissent chacun à un néphron, une sorte de rein miniature.
Un néphron est formé d’un glomérule qui filtre l’eau, les sels minéraux, le calcium, les acides aminés et les déchets et d’un tubule qui transporte l’eau et tous les matériaux collectés. Le sang réabsorbe alors les matériaux que le corps peut utiliser de nouveau, et le reste est collecté dans le bassinet, une sorte d’entonnoir relié à l’uretère qui transporte l’urine à la vessie.

Quand le rein ne fonctionne plus
Quand les reins ne fonctionnent plus, les déchets toxiques ne sont plus éliminés (urée et créatinine). L'urée est très toxique pour les systèmes nerveux et digestif lorsqu'il s'accumule dans l'organisme provoquant des troubles nerveux et de vomissements chez l'animal. Quand la concentration d'urée dans le sang est trés élevée, le chat présente une haleine qui sent l'ammoniac. De plus, l’eau étant moins réabsorbée dans l’organisme, elle ne conduit plus les substances utiles, autre cause de l'anémie du chat insuffisant rénal. Le manque d’eau dans l’organisme conduit à une déshydratation incitant le chat à boire d’autant plus s’il a des vomissements.

  Images d'échographies rénales chez le chat




Les conséquences sur l’organisme du mauvais fonctionnement des reins :

  • Les déchets toxiques commencent à s’accumuler dans le sang (urée et créatinine).
  • les reins ne parviennent plus à éliminer les acides issus de la digestion des aliments, qui s’accumulent dans l’organisme (l’acidose métabolique s’installe).
  • La moelle osseuse ne produit plus assez de globules rouges, nécessaires au transport de l’oxygène dans le sang, car elle n’est plus stimulée par l’érythropoïétine (EPO) qui n’est plus fabriquée par le rein. Une anémie s’installe et provoque une fatigue importante et persistante, ainsi qu’un essoufflement, liés au manque d’oxygène. L’anémie, si elle n’est pas traitée, peut entraîner des dommages cardiaques.
  • Le mécanisme de régulation du calcium et du phosphore est déréglé et l’organisme fabrique une hormone (parathormone) qui va chercher le calcium dans les os pour en augmenter le taux dans le sang. Avec le temps, ces troubles « phosphocalciques » endommagent les os qui deviennent fragiles.
  • Les reins produisent moins d’urine. L’élimination insuffisante de liquide peut aller, à un stade très avancé, jusqu’à l’œdème aigu du poumon.
  • Au stade de l’insuffisance rénale préterminale, le potassium provenant de l’alimentation n’est plus éliminé correctement entrainant un excès de potassium dans l’organisme qui peut provoquer des crampes, des troubles du rythme cardiaque (arythmie) pouvant aller jusqu’à l’arrêt du cœur...
Au stade de l’insuffisance rénale préterminale, le potassium provenant de l’alimentation n’est plus éliminé correctement entrainant un excès de potassium dans l’organisme qui peut provoquer des crampes, des troubles du rythme cardiaque (arythmie) pouvant aller jusqu’à l’arrêt du cœur...




Les symptômes de l’insuffisance rénale

La progression de l’insuffisance rénale chronique est si lente que les symptômes sont souvent imperceptibles au cours des premières années, car les reins s’adaptent et compensent leur perte de fonction. Les chats ne manifestent des symptômes d'IRC que lorsque leurs reins opèrent à moins de 25 % de leur capacité normale.
Le suivi par analyses sanguines et urinaires est donc essentiel afin de détecter des signes annonciateurs d’insuffisance rénale sur les sujets à risque (chats agés par exemple).

L’urée est le produit normal de la dégradation des protéines dans l’organisme. Elle est fabriquée par le foie à partir des protéines, puis éliminée par le rein. Quand le rein perd sa capacité d’élimination (insuffisance rénale), l’urée s’accumule dans l’organisme. Pour connaître l’importance d’une insuffisance rénale, on mesure les taux d'urée et de créatinine.La créatinine est un paramètre qui ne dépend que du rein (contrairement à l’urée qui dépend du rein et du foie), et donne une meilleure valeur pronostique sur la gravité de la maladie.

Une analyse urinaire complète, incluant un examen microscopique du culot urinaire, doit être réalisée chez tous les chats azotémiques (urémie et créatininémie augmentées). Chez les chats souffrant d’IRC, il est important de mesurer le RPCU et la pression artérielle pour déterminer les objectifs de la prise en charge thérapeutique. Etude du cas d'un chat atteint d'IRC et prise en charge des problèmes plus chroniques associés à l’IRC

  Un traitement devra être mise en place dès que l’urémie est supérieure à 0,50 g/l et la créatinine à 15 mg/l

Une fois la maladie bien installée, les symptômes suivants peuvent se manifester :
  • Douleur à la miction et diminution du volume d’urine;
  • Mictions plus fréquentes;
  • Urine mousseuse, trouble ou de couleur foncée;
  • Hypertension artérielle;
  • Fatigue, somnolence et faiblesse plus marquées;
  • Nausées et vomissements, diarrhée;
  • Perte d’appétit et mauvais goût en bouche;
  • Perte de poids inexpliquée;
  • Douleur dans le milieu, le bas du dos ou sur les côtés du bassin;
  • Contractions involontaires des muscles et crampes;
  • Anémie



Les causes de la maladie

L’insuffisance rénale est très fréquente chez le chat, et certains ont tendance à la considérer comme presque normale chez les individus âgés. L’insuffisance rénale regroupe toutefois différentes formes d’atteinte rénale dont certaines sont aiguës et potentiellement réversibles avec un traitement adapté, et d’autres sont chroniques et peuvent nécessiter une prise en charge spécifique pour obtenir un résultat optimal....
  • L'insuffisance rénale aiguë
    Il existe une forme aiguë de l'insuffisance rénale qui peut faire suite à un brusque blocage du fonctionnement des reins (à la suite d'une infection bactérienne,de calculs par exemple ou lors d'un empoisonnement).

  • L'insuffisande rénale chronique
    L'insuffisance rénale chronique est une maladie qui s'installe lentement.

    Les causes de l'insuffisance rénale chronique sont:
    • Le diabète qui endommage les petits vaisseaux sanguins, y compris ceux qui se trouvent à l’intérieur des reins.
    • La pyélonéphrite (infection des reins);
    • La maladie polykystique des reins;
    • L'hypertension (élévation de la tension artérielle);
    • L'obstruction des voies urinaires (attribuable aux infections et aux calculs rénaux fréquents);
    • L'utilisation excessive de médicaments métabolisés par les reins



Le traitement

Le traitement va dépendre du stade d'évolution de la maladie.
Dans un premier temps, le chat déshydraté doit être réhydraté par la bouche ou par perfusion dans les cas sévères. Les vomissements doivent être stoppés avec des anti-vomitifs. Le traitement ne permet pas de restaurer le rein qui s'est abîmé au cours du temps. Le but est donc de retarder l'évolution de la maladie avec des médicaments spécifiques.
Enfin, rappelons que l'eau fraîche à disposition permanente est indispensable pour les chats malades mais aussi en règle générale pour tous les chats.

Pour une IRC, il y a des choses qui vont aider le chat a aller mieux :
  • donner un médicament (Fortekor) pour limiter la fuite des protéines dans les urines
  • donner des antiacides pour éviter l'apparition d'ulcères digestifs dues aux déchets de l'organismes non éliminés par les reins.
  • soulager la fonction rénale en diminuant l’absoption de déchets urémiques avec le Rubénal (laboratoire Vétoquinol)
  • vérifier l'anémie secondaire (les reins synthétisent naturellement de l'EPO hormone qui participe à la synthèse des globules rouges...pour les IRC on a parfois des anémies sévères).
  • vérifier les ions dans le sang (souvent on a une baisse de potassium important et il faut supplémenter)
  • verifier la pression artérielle et donner en plus s'il le faut un antihypertenseur (l'hypertension arterielle chez le chat peut se manifester par des changement de comportement comme des miaulements nocturnes)
  • donner des chelateurs du phosphore (Renalzin) dans l'alimentation : c'est une poudre qu'on rajoute à son alimentation qui va faire que le phosphore est moins absorbé par le tube digestif et donc limite les conséquences de la perte de fonction des reins....

  L'utilisation du Rubénal et du Renalzin en cas d'IRC



Le traitement nutritionnel de l’insuffisance rénale chronique féline

L’alimentation a un rôle important à jouer dans le traitement de l’IRC chez le chat. Il est essentiel d’adapter le régime aux besoins de l’animal et de comprendre les objectifs du traitement diététique aux différents stades de la maladie.
Les objectifs du traitement nutritionnel de l’insuffisance rénale chronique (IRC) dépendent du stade de la maladie.

En début d’évolution de la maladie les modifications nutritionnelles visent à essayer de ralentir la progression de la maladie et les principes du traitement diététique à retenir sont :
  • la limitation de l’apport en phosphore : elle prévient le risque de rétention anormale du phosphore et ralentit la progression des lésions rénales;
  • la limitation de la protéinurie en évitant l’ingestion de quantités élevées de protéines d’origine animale
  • une supplémentation en potassium : nécessaire chez les chats qui présentent une hypokaliémie   K For Cat est un complément alimentaire riche en potassium
Au stade plus avancé, l’alimentation vise surtout à améliorer la qualité de vie du chat qui entre en phase urémique :
  • la limitation de l’apport protéique devient plus importante pour réduire l’accumulation de déchets azotés. Il faut prendre en considération l’origine de la protéine : les protéines hautement digestibles qui limitent la libération de sous-produits azotés dans le sang.
  • des agents alcalinisants peuvent aider à prévenir l’acidose métabolique qui contribue à l’ostéodystrophie rénale secondaire (à l’origine de douleur osseuse) et au manque d’appétit de l’animal.
  • les suppléments de potassium peuvent devenir nécessaires pour traiter l’hypokaliémie.
  • l’utilisation de chélateurs intestinaux du phosphore aident à limiter les effets extrarénaux de l’hyperphosphatémie et de l’hyperparathyroïdie, notamment l’ostéodystrophie rénale et la calcification vasculaire, qui affectent la qualité de vie de l’animal.

Qu'est ce que l'insuffisance rénale chez le chat ?



eXTReMe Tracker