Le norvégien : un robuste viking
(article paru dans Femme Actuelle)

Rustique, solide et protégé par une opulente fourrure, le « skogkatt », autrement dit « le chat des bois » est bâti pour affronter les froids les plus coupants. Inconnu en France jusqu’en 1983, ce magnifique félin à la personnalité très affirmée connaît une popularité croissante.

  • Le norvégien : un chat venu du froid
  • Le norvégien : un poil pour affronter tous les climats
  • Le norvégien, un chat qui aime la vie au grand air
Le norvégien : un chat venu du froid

L’origine du chat des forêts norvégiennes est très controversée. Personne ne peut encore affirmer à quelle époque et dans quelles conditions il arriva en Norvège. Cependant, l’hypothèse la plus probable est qu’il y aurait été introduit entre le VIIIe et le XIIe siècle par les Vikings. En effet, à l’occasion d’une expédition en Asie mineure, les fameux explorateurs auraient ramené dans leurs drakkars quelques chats à poils longs. Plus que par pure curiosité féline, on peut supposer que les blonds navigateurs les utilisaient essentiellement pour protéger des rats les butins engrangés dans les cales. Quoi qu’il en soit, les plus robustes s’acclimatèrent très bien à leurs nouvelles conditions de vie.

Curieusement, alors qu’ils auraient pu devenir “haret”, autrement dit redevenir sauvages, ces chats ont préféré vivre près des hommes, en se comportant plus en commensaux qu’en animaux domestiques. Présenté pour la première fois dans une exposition féline à Oslo, un peu avant la Seconde Guerre Mondiale, le skogkatt ne fut reconnu par la Fédération féline internationale qu’en 1977. Ce chat à l’aspect sauvage remporte un très grand succès dans les expositions

Le norvégien : un poil pour affronter tous les climats

Le norvégien est le mariage réussi de la force et de l’élégance. Grand et bien charpenté, son corps est allongé et haut sur pattes. Avec ses membres postérieurs plus hauts que les antérieurs, le norvégien bondit plus qu’il ne marche. Sa tête, inscrite dans un triangle équilatéral, possède un profil droit, un menton fort et un museau pointu. Ses oreilles, attachées haut sur le crâne, sont larges à la base et comportent des touffes de poils dites “à la lynx”. Ses yeux grands et légèrement obliques, peuvent indifféremment se nuancer de toutes les teintes ou s’harmoniser à la couleur de la robe. Sa queue, enfin, longue et touffue, repliée vers l’avant du corps, peut atteindre 25 cm de long.

Quant à la robe, merveilleusement opulente, elle se compose d’un poil lisse imperméable tant à la pluie qu’à la neige. Mi-long, ce poil tombe parfois jusqu’en bas des flancs et couvre un sous-poil aussi fin qu’un duvet d’oie. Des culottes, un plastron et une collerette sont indispensables pour qu’on dise du norvégien qu’il est bien “en poils”. Pour ce qui est de la couleur, tout est permis excepté les teintes “siamois”. Les robes tachées de blanc sur les pattes, la poitrine et le ventre sont tolérées.

Le norvégien, un chat qui aime la vie au grand air

Bien dans sa “peau”, ce sportif décontracté aime les bonheurs simples. Une vie au grand air, un territoire où il peut bouger à sa guise et laisser libre cours à sa curiosité féline très développée, constituent l’essentiel de ses besoins. En outre, s’il a la chance de disposer de quelques arbres, soyez sûr qu’il saura en profiter avec bonheur : il grimpe comme un singe et redescend avec une dextérité vraiment peu commune chez les chats; rustique, le norvégien n’en est pas moins un compagnon fort agréable, pourvu qu’on lui laisse vivre sa vie.

Contrairement à la plupart des chats à poils longs, il n’a besoin d’aucun toilettage. Sa fourrure ne fait pas de nœuds et il préfère faire sa toilette lui-même. En été, le sous-poil du corps et de la queue tombe et ce n’est qu’en hiver que cette magnifique robe reprend toute son épaisseur. Et plus le chat vivra à l’extérieur de la maison, plus elle sera belle. Sa mue est importante. Il faut donc entretenir et brosser son poil plus que d’habitude en cette période.







histoire du chat norvegien,historique chat norvegien,connaitre le chat norvegien et ses origines